Exposition remember au magasin

Thumbnail

© Rémi Villaggi

Le mercredi 12 décembre, des lycéens de BAC PRO MEI du lycée Vaucanson ont visité l'exposition "I remember Earth" au Magasin. Ils ont également participé à un atelier créatif.

L’ensemble des oeuvres réunies pour cette nouvelle exposition propose un rapport à la Terre comme entité et à la terre comme matière. Elles font écho à la diversité des débats contemporains sur des enjeux environnementaux. Habitées aujourd’hui par une conscience aiguë de la fragilité de l’ordre naturel, ces pratiques dessinent un plaidoyer pour l’environnement et un appel à écouter les pulsations du monde, à ressentir la vie secrète qui l’anime.

Les pièces regroupées jouent pleinement leur rôle d’intercesseurs entre les êtres et la matière et affirment leur connivence entre le monde artistique et le règne naturel. Elles entretiennent un lien troublant entre leur forme et leur fonction, car elles visent un usage et s’accordent avec les énergies du monde. Entre croyance et fiction, à la lisière d’une spiritualité ancestrale, elles irradient de leur puissance incantatoire et guérissante.

Les pièces de Gina Pane, Ágnes Dénes, Teresa Murak ou encore Celeida Tostes et Judy Chicago ont grandement ouvert la voie aux pratiques actuelles. Précurseurs sans aucun doute, elles n’ont guère eu l’écoute et l’attention à l’époque de leur réalisation. Il s’agit alors de remettre ces oeuvres anticipatrices au coeur de l’histoire de l’art et de les revisiter avec nos yeux et nos têtes, aujourd’hui obsédés par le catastrophisme et le devenir de nos vies sur la planète.

Convoquer les éléments, capter les liens invisibles qui unissent les composantes de l’univers, telles sont les pratiques humbles et quasi vernaculaires que proposent des artistes plus contemporaines comme Edith Dekyndt, Sabrina Torelli, Rachel Labastie, Carolina Cordeiro, Maria Laet, Chiara Camoni…
 

L’exposition ne saurait se résoudre à ne montrer que des objets inertes et désactivés. Aussi, une dizaine de Rituels initiés par des artistes et autres guérisseur·se·s viendront ponctuer et redonner une âme (animer donc) nos espaces.

 

Actives vigies, les photographies, vidéos, dessins, sculptures, installations et rituels vont constituer une grande et belle ode à la Terre enchantée, nourricière, habitée, chérie, remémorée. Une exploration critique au croisement du poétique et du politique, à la fois métaphysique et tellurique, philosophique et social.

>>>> Plus d'informations sur l'exposition